Rechercher

Interview avec le peintre Roland Lesluin

Dernière mise à jour : 18 févr.


Nous sommes dans l’atelier de Roland à Mende que nous avons découvert récemment.


Artist standing next to his artwork
Roland Lesluin et son oeuvre "Grèce sur les ruines"(réinterprétation Delacroix). Photo par Jean-Claude Alix.

Bonjour Roland, est-ce que tu peux nous raconter un peu ton parcours ?


Bonjour Marie-Françoise. Je suis né en banlieue parisienne et après dix ans de travail en tant que professeur de dessin je me suis rendu compte que je n’avais jamais pris l’avion et j’ai décidé de partir enseigner en Guadeloupe dans les années 80.



Cela a dû être une belle découverte et une ouverture de la conscience pour toi ?


Oh oui, il y a un côté magique pour tous les sens là-bas. J’ai été très inspiré par la nature, mais aussi par la culture. J’ai eu aussi l’occasion de peindre des toiles en grand format. J’avais une liberté de création formidable.


Et aujourd’hui, nous te trouvons en Lozère ?

Portrait d'une femme allongée
Oeuvre de Roland Lesluin. Courtoisie de l'artiste.

Oui, de retour en métropole, j’ai été muté ici en 1986. Et la nature ainsi que la qualité de vie m’ont retenu en Lozère. C’était aussi propice pour l’éducation de mes enfants, puis il y a une véritable dimension humaine ici. Mais je suis resté quand même dans mes souvenirs et poursuivis mes peintures des îles.





Tu éprouves aussi le besoin de transmettre, n’est-ce pas ?


Quand j’étais jeune je voulais changer le monde, le rendre meilleur – il sourit. J’ai découvert qu’en tant qu’enseignant on pouvait néanmoins planter des graines. Je me suis attaché à faire découvrir l’art aux jeunes, à leurs donner le goût pour un nouveau monde et l’ouverture de l’esprit et du cœur.


Et quel est ton rêve aujourd’hui ?


J’aimerais aller au bord de la mer pour être dans la contemplation et faire germer de nouvelles inspirations en moi.


Nous remercions Roland pour le temps qu’il nous a consacré, sa bonne humeur, son sens de l’humour et ses souvenirs partagés.


Merci !


111 vues0 commentaire